LES INJECTEURS : EXPLICATIONS TECHNIQUES ET CONSEILS D‘ENTRETIEN

Pièces maitresses de votre moteur, les injecteurs sont des éléments essentiels à son bon fonctionnement. Robustes et présents aussi bien sur les moteurs diesel et essence, ils peuvent néanmoins s’encrasser au bout de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres. Il est donc essentiel de bien les entretenir pour éviter un changement qui pourrait s’avérer très couteux. A quoi servent-ils et comment les nettoyer ? Métal 5 vous apporte des éléments de réponses !

Anecdote : le premier moteur à injection fut breveté en 1893 par l’ingénieur Rudolph Diesel. D’abord utilisé pour les moteurs d’avion, c’est avec le lancement de la Mercedes 300 SL dans les années 1950 que l’injection en série se démocratise.

Rôle et principe de fonctionnement

Situé à l’entrée du cylindre ou dans la tubulure d’admission, le rôle de l’injecteur consiste à pulvériser le carburant sous forme de microscopiques gouttelettes au moment de la fin du cycle de compression.

En effet, pour que votre voiture démarre, il est nécessaire qu’il y ait une combustion air/carburant. Le système d’injection a alors pour objectif de calculer ce rapport carburant/air pour que la combustion se fasse.

La quantité exacte de carburant est alors libérée par l’injecteur soit directement dans le conduit d’admission en cas d’injection indirecte (essence), soit directement dans la chambre de combustion en cas d’injection directe (diesel ou essence).

Aujourd’hui, les injections sont gérées par un système électronique ce qui permet d’améliorer les performances du moteur et de diminuer la consommation de carburant et les toxines polluantes rejetées par l’échappement.

Les causes de l’encrassement

En principe, un injecteur à une durée de vie assez longue, c’est pourquoi on recommande souvent de les remplacer tous les 150 000 kilomètres. Toutefois, les problèmes d’encrassement sont fréquents. En cause la qualité du carburant ainsi que les dépôts de calamine et de résine dû à la combustion, qui finissent par obstruer les injecteurs, ce qui a pour conséquence de diminuer la performance du moteur, tout en augmentant la consommation de carburant.

Les symptômes d’un injecteur encrassé

Un injecteur encrassé se manifeste souvent par les symptômes suivants :

> une perte de puissance du moteur

> une fumée d’échappement noire

> une surconsommation de carburant

> un ralenti capricieux

> un démarrage difficile

> une odeur de carburant persistante

> des trous d’accélération

Si votre véhicule présente ces symptômes, alors il est fort probable que vos injecteurs soient encrassés, toutefois avant d’envisager de les remplacer, quelques gestes simples peuvent permettre de les désencrasser.

Nos conseils d’expert pour entretenir vos injecteurs

> Choisissez du carburant de qualité, surtout si vous effectuez de nombreux trajets en ville.

> Évitez de laisser votre réservoir presque vide pour limiter la corrosion de la pompe et des injecteurs, surtout si vous immobilisez votre véhicule un certain moment.

> Purgez vos filtres et utilisez de l’huile de qualité pour préserver votre moteur et favoriser sa longévité.

> Roulez de temps en temps sur voie rapide afin de monter dans les tours pour décrasser le moteur.

> Utilisez un additif en préventif afin d’éviter l’encrassement et le point de non-retour, ou curatif si vous avez attendu trop longtemps.

METAL 5 Premium – Nettoyant Turbo Diesel – 1 L

45,00 31,50
Traitement curatif alliant une combinaison d’additifs oxydants, anticorrosion et lubrifiants pour un résultat optimum.

METAL 5 – Nettoyant injection Essence – 300 ml

26,25 18,38
Nettoie les injecteurs, les soupapes et le circuit de carburant

METAL 5 – Dispersant Eau Essence ou Diesel – 300 ml

13,85 9,70
Elimine votre eau de condensation du réservoir et facilite le démarrage à froid

METAL 5 – Octane Booster Essence – 300 ml

20,75 14,53
Améliore la combustion, la puissance moteur et évite l'encrassement

METAL 5 – Nettoyant injection Diesel – 300 ml

26,65 18,66
Compatible avec les pots catalytiques et les filtres à particules

L’ENCRASSEMENT DU MOTEUR : EXPLICATIONS TECHNIQUES ET CONSEILS D’ENTRETIEN

Malgré la généralisation des nouvelles techniques d’alimentation par injection électronique et l’apparition de carburants de plus en plus sophistiqués, nos moteurs continuent à s’encrasser… 

Quelles en sont les causes et comment en prendre soin ? Nos experts Metal 5 font le point pour vous.  

LES PRINCIPALES CAUSES DE L’ENCRASSEMENT DU MOTEUR

Les carburants :

Il s’agit de la première cause de l’encrassement. Tous les carburants, essences ou Diesel, répondent aux normes administratives en vigueur mais ils sont de qualité très hétérogène selon les marques et les lieux de distribution. Ces différences de qualité nuisent au bon fonctionnement des moteurs et perturbent les réglages d’origine.

L’eau :

La pire ennemie des moteurs. Invisible, elle est présente dans tous les carburants, et quelles que soient les précautions prises, on ne peut empêcher son apparition.

L’eau de condensation

elle résulte des écarts de température et de l’humidité ambiante. Elle se dépose dans les cuves des stations-service, dans les réservoirs, les chambres de combustion ou les circuits d’alimentation des automobiles.

L’eau accidentelle

elle peut pénétrer dans les réservoirs par les durites de remplissage ou les dispositifs de mise à l’air libre, à l’occasion d’un plein sous la pluie.

L’eau dans le Diesel

Contrairement à l’essence qui repousse l’eau, le Diesel l’absorbe et se mélange intimement avec elle risquant de perturber, voire d’abîmer gravement, la pompe à injection.

La conduite urbaine et les embouteillages

En zones urbaines, les voitures sont généralement utilisées sur des trajets courts et les moteurs atteignent rarement leur température idéale de fonctionnement (90°C) et ils brûlent très imparfaitement le mélange air-carburant. Comme ce mélange est enrichi au démarrage, la combustion incomplète produit des résidus carbonés dont une partie est évacuée à l’échappement mais dans le reliquat se dépose dans les parties métalliques du moteur.

La réglementation antipollution

Elle privilégie la lutte contre la pollution au détriment de la propreté des moteurs. Pour lutter contre la pollution, le législateur a obligé les constructeurs à recycler les vapeurs d’huile pour qu’elles soient brûlées dans les chambres de combustion. C’est excellent pour l’environnement, mais dramatique pour la propreté des moteurs. En effet, les vapeurs d’huile se déposent sous forme de film dans différentes parties du moteur. Si le filtre à air n’est pas changé régulièrement, le moteur peut être encrassé dès 50 000 km !

NOS CONSEILS D’EXPERT POUR LIMITER L’ENCRASSEMENT DU MOTEUR

Label UTAC

Privilégiez les carburants disposant du « label UTAC carburants » : cela vous évitera une cause d’encrassement.

Faire le plein au bon moment

Évitez de faire le plein au moment où un camion-citerne effectue une livraison. Le remplissage des cuves entraîne un brassage des impuretés et de l’eau de condensation stockées en fond de cuves, et vous risquez de retrouver le tout dans votre réservoir.

Une « sortie » sur autoroute

Effectuez régulièrement une « sortie » sur autoroute à régime soutenu pendant une cinquantaine de kilomètres pour remédier aux encrassements légers.

Le circuit d’air

Procédez à un nettoyage du circuit d’air et de la chambre de mélange en même temps que vous changez le filtre à air (tous les 15 à 20 000 kms).

Le circuit de carburant

Nettoyez votre circuit de carburant tous les 10 000 km.

Nos solutions

METAL 5 Premium – Nettoyant Turbo Diesel – 1 L

45,00 31,50
Traitement curatif alliant une combinaison d’additifs oxydants, anticorrosion et lubrifiants pour un résultat optimum.

METAL 5 – Nettoyant injection Essence – 300 ml

26,25 18,38
Nettoie les injecteurs, les soupapes et le circuit de carburant

METAL 5 – Dispersant Eau Essence ou Diesel – 300 ml

13,85 9,70
Elimine votre eau de condensation du réservoir et facilite le démarrage à froid

METAL 5 – Octane Booster Essence – 300 ml

20,75 14,53
Améliore la combustion, la puissance moteur et évite l'encrassement

METAL 5 – Nettoyant injection Diesel – 300 ml

26,65 18,66
Compatible avec les pots catalytiques et les filtres à particules

DES RÉSULTATS VALIDÉS PAR LES PROFESSIONNELS

METAL 5 INTÉGRAL CONTRIBUE À LA RÉDUCTION DU CO, DU NOX…

Afin de contrôler l’efficacité de Metal 5 Intégral, une série de tests a été effectuée par des professionnels de l’automobile. Ces vérifications ont été pratiquées à l’aide d’outils de diagnostics authentifiés et certifiés. Les résultats, que l’on peut observer dans le schéma au-dessous, se passent de commentaires.

Les produits que nous vous recommandons

LE FAP : EXPLICATIONS TECHNIQUES ET CONSEILS D’ENTRETIEN

LE FILTRE A PARTICULES : EXPLICATIONS TECHNIQUES ET CONSEIL D‘ENTRETIEN

Saviez-vous que la première voiture équipée d’un FAP fut la Peugeot 607 sortie en 2000 ?

Depuis, le filtre à particules est rendu obligatoire sur l’ensemble des véhicules diesel neufs depuis janvier 2011.

Quelle est son utilité et comment le garder en bon état de marche ? Metal 5 fait le tour de la question en vue du prochain passage au contrôle technique.

Le filtre à particules, comment ça marche ?

Les normes de pollution de plus en plus draconiennes ont obligé les constructeurs à trouver des solutions pour réduire les émissions de polluants rejetés par l’échappement.

Le Filtre à Particules (FAP) fait partie de ces technologies et a pour but de réduire les “fameuses fumées noires” si caractéristiques des anciennes générations de moteurs Diesel. Si, sur les moteurs actuels, leur production est limitée, elle n’est pas totalement éliminée. La seule solution pour se débarrasser totalement des particules est de recourir à un filtre.

Le principe

Le filtre à particules est constitué d’une structure en nid d’abeille qui retient les particules de carbone résultant de la combustion du gazole que rejette le moteur. En les retenant, il purifie ainsi les gaz d’échappement.

Le filtre à particules est donc monté sur la ligne d’échappement, en aval du pot catalytique. Cependant, comme tout filtre, le FAP retient et accumule les suies au fil des kilomètres. Pour qu’il reste efficace et qu’il ne s’oppose pas à l’évacuation des gaz d’échappement, il faut régulièrement le régénérer : une opération qui s’effectue automatiquement et reste indécelable pour le conducteur de la voiture. La régénération consiste à porter le FAP à très haute température afin de brûler les suies. Elle peut s’effectuer naturellement quand le véhicule fait de longs parcours à des régimes élevés (autoroute) ou peut être déclenchée par le calculateur du moteur si ce dernier ne monte pas assez en température (petits trajets, embouteillages…).

Si la régénération ne peut s’effectuer par manque de montées en température, un voyant s’allume au niveau du tableau de bord. Pour l’éteindre, il faut alors rouler sur un parcours long à des régimes moteur au-delà de 3000 tr/mn. Pour accélérer la procédure, nous vous conseillons d’ajouter dans le carburant le produit Metal 5 Nettoyant Régénérant FAP Diesel ou mieux encore, Metal 5 Intégral qui viendront parfaire le processus de combustion des suies.

Nos conseils d’expert pour une utilisation mixte ville/route du véhicule :

> Rouler tous les 500 km à un régime mini de 3000 Trs/mn pendant au moins 20 mn.
> Respecter les entretiens réguliers préconisés sans oublier les filtres (à gazole et à air).
> Utiliser au moins une fois par an Metal 5 Intégral pour maintenir le circuit et les injecteurs propres et favoriser la régénération du FAP.
> Ou utiliser au moins une fois par an Metal nettoyant régénérant FAP DIESEL pour favoriser la régénération du FAP.

Nos conseils d’expert pour une utilisation uniquement ville :

> Rouler au moins une fois par semaine sur un parcours routier en montant le régime moteur.
> Utiliser le plus souvent un gazole Premium de meilleure qualité et avec un indice de cétane supérieur.
> Raccourcir les espacements d’entretien, notamment le changement du filtre à gazole.
> Utiliser tous les 6 mois ou 4 000 km Metal 5 Intégral.
> Ou mieux utiliser en alternance Metal 5 Intégral et Metal 5 Nettoyant Régénérant FAP pour maintenir le circuit et les injecteurs propres et favoriser la régénération du FAP.

Voyant éteint = FAP en fonction

Voyant intermittent = Colmatage FAP PARTIEL

Voyant allumé fixe = Colmatage FAP IMPORTANT (nécessite une intervention)

Dans tous les cas :

• Éviter les petits parcours réguliers.
• Utiliser une huile spécifique pour les moteurs FAP.
• Vidanger le moteur si le voyant FAP s’est allumé.

UN ADDITIF MOTEUR UNIQUE EN PRÉVENTION

POURQUOI EST-IL RÉVOLUTIONNAIRE ? EN QUOI PRÉVIENT-IL DE L’ENCRASSEMENT DU MOTEUR ?

D’abord parce qu’en un seul geste, l’additif Metal 5 va nettoyer la totalité de la ligne de combustion : tout d’abord les injecteurs, puis la vanne EGR et les pipes d’admission d’air, puis le turbo et enfin le catalyseur et le filtre à particules. Et surtout, contrairement aux autres procédés qui nécessitent l’utilisation d’équipements spéciaux ou une expertise professionnelle, Metal 5 Intégral se verse directement dans le réservoir de carburant. Ce mode d’administration simple et accessible à tous, présente un rapport coût/efficacité imbattable.

BON À SAVOIR

IL EST TRÈS IMPORTANT DE NETTOYER TOUS LES COMPOSANTS CONCERNÉS, CAR SI UN SEUL DYSFONCTIONNE CE SONT LES PERFORMANCES DE LA TOTALITÉ DE LA CHAÎNE QUI SONT COMPROMISES.

UNE RÉPONSE ÉCONOMIQUE ET ÉCOLOGIQUE

LA SOLUTION DÉPOLLUTION DES MOTEURS

Avec le nouvel additif Metal 5, la marque solutionne les problématiques réglementaires et environnementales de dépollution en répondant parfaitement aux attentes de prix et aux besoins d’autonomie des utilisateurs finaux. La solution intégrale la moins chère du marché.
Un produit à verser soi-même dans le réservoir.
Un additif testé et approuvé par les professionnels.
En outre, utilisé en prévention, au rythme des vidanges du véhicule par exemple, Metal 5 Intégral contribue à améliorer l’efficacité du moteur, réduire la pannes et préserver la qualité de l’air.

LE PLEIN DE PROTECTION DU MOTEUR DIESEL

L’UNIQUE PRODUIT ANTI-POLLUTION INTÉGRAL

Metal 5 Intégral est le seul additif qui permet de maintenir propres tous les composants de la ligne de combustion qui participent à la dépollution du moteur (catalyseur, vanne EGR, turbo, FAP…), afin de les garder en bon état de fonctionnement et éviter ainsi les émissions polluantes excessives. C’est surtout le 1er produit qui agit efficacement aussi bien en Pré-Combustion qu’en Post-Combustion. En effet, les agents nettoyants résistent à la combustion pour agir en Post-Combustion.

BON À SAVOIR

IL SUFFIT DE VERSER LE CONTENU DU FLACON DANS LE RÉSERVOIR DE CARBURANT, ET LE PRODUIT VA SE CHARGER DE TOUT NETTOYER EN QUELQUES DIZAINES DE KILOMÈTRES.

LA REMÉTALLISATION

BUT

Compenser l’usure naturelle du moteur

EXPLICATION

Lors du fonctionnement du moteur, des microparticules de métal sont arrachées sous l’action des frottements mécaniques.
Les démarrages à froid et les petits trajets sont responsables de 80% de l’usure des moteurs. Conséquences, le moteur perd de sa puissance et très vite les consommations d’huile et de carburant augmentent.

FONCTIONNEMENT

La remétallisation consiste à rapporter du métal aux endroits usés sous l’action des frottements mécaniques.
Ce métal est apporté sous forme de microparticules. Elles vont être incrustées aux parois des cylindres sous l’effet de la pression. Pour que cela fonctionne, les microparticules doivent répondre à 4 conditions : Les métaux utilisés doivent être très petits pour ne pas risquer d’obstruer les circuits d’huile.
Ils doivent être très tendres pour ne pas abîmer les moteurs.
Ils doivent être très légers et spécialement traités pour rester en suspension dans l’huile et ne pas risquer de se déposer au fond des carters.
Ils doivent être résistants aux hautes températures (on dépasse les 800 degrés Celsius dans les chambres de combustion).