Petites histoires d’autos confinées

Chère communauté, chers automobilistes,

Vous aussi vous avez connu dans votre quotidien d’automobiliste des situations incongrues, amusantes, révoltantes ou encore étonnantes ? Alors n’hésitez pas, comme Lucie, Léo, Louanne et Véronique, partagez-nous vos récits et vos petites histoires d’autos confinées !

UNE E30 QUI SUSCITE TOUJOURS L’ENVIE

Hier ça sonne à la porte. Bizarre, d’autant plus que j’habite vraiment en pleine campagne, au milieu du nulle part. D’ailleurs, j’avais presque oublié le son de ma sonnette tellement cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas servie…

Bref, j’ouvre et là un type me dit : ” bonjour monsieur, je passe tous les jours devant chez vous et je vois que votre vieille BM ne bouge pas, elle est en panne ? Elle est à vendre ? »

Je lui réponds :  ” rien de tout ça je respecte juste le confinement ». Il semblerait bien qu’après toutes ces années de loyaux services ma E30 soit toujours aussi désirable !

Sébastien

 

Je vote pour cette histoireJe partage mon histoire

UN ADMIRATEUR UN PEU FLIPPANT … HARRY, UN AMI QUI VOUS VEUT DU BIEN

Il y a six mois, on m’a offert une petite voiture pour fêter mon permis. Seul petit problème : elle ne ferme pas à clef. Elle reste donc garée dans ma rue pendant une semaine et je découvre souvent de petites surprises à chaque fois que je la reprends. Il faut savoir que ma voiture est souvent en pagaille, papiers, accessoires, gps etc.

Un samedi matin, je marche tranquillement jusqu’à ma voiture en redoutant une mauvaise surprise. Je l’ouvre et surpris je m’aperçois qu’elle a été entièrement rangée, tout est posé proprement et méthodiquement sur mon siège.

Flippant.

Léo B.

Je vote pour cette histoireJe partage mon histoire

COLD CASE 

C’était il y a 15 ans maintenant.

Le vendredi soir, c’était un 31 mars, on décide avec mon mari, de partir en week-end. On prend ma voiture et laissons celle de mon mari sur le parking, dans la rue de notre immeuble. De retour chez nous, le lundi matin, on se lève comme à notre habitude pour aller au boulot sauf que …

La voiture de mon mari n’est plus là, du moins plus à sa place. … Direction la gendarmerie pour déclarer le vol ! Le gendarme nous demande si on a bien cherché, puis si nous n’avions pas bu, puis nous dit que c’est certainement une blague car c’était le week-end du 1er avril…

Bref, au final, impossible de déclarer le vol. Une semaine plus tard, la voiture est de nouveau à sa place, comme si de rien n’était …Enfin si avec 1000 km de plus au compteur…. Affaire toujours non résolue à ce jour !

LE GPS CE FAUX AMI  

Été 2019, c’est le début des vacances. Direction Perros Guirrec en Bretagne avec des amis.

Comme avant chaque départ, on allume le GPS, histoire de ne pas se tromper. 4 heures de route plus tard, nous voilà enfin arrivés à destination. Étrange, pas de mer en vue, pas de centre-ville non plus.

C’est donc ça Perros Guirrec ? Perdus au milieu de nulle part, nous voyons une habitante sortir de chez elle, nous lui demandons notre route : « vous êtes bien à Perros, simplement pas dans le bon département, mais ne vous inquiétez pas c’est juste à 150 km ». 

Les vacances commencent bien  😀

La ligne d’échappement : explications techniques et conseils d’entretien

Trop souvent oublié des automobilistes, le système d’échappement est un acteur essentiel au bon fonctionnement de votre moteur. Il permet de réduire les nuisances sonores et contribue à diminuer les émissions polluantes. C’est pourquoi il est nécessaire de le contrôler et de l’entretenir régulièrement, notamment pour faciliter votre passage au contrôle technique.

LA LIGNE D’ÉCHAPPEMENT, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Dernière étape du parcours du carburant dans le véhicule, la ligne d’échappement désigne plus communément le circuit permettant de rediriger les gaz de combustion provenant du moteur à l’extérieur du véhicule.

Sa composition varie selon qu’il s’agisse d’un moteur essence ou diesel, d’une voiture ancienne ou d’une voiture neuve, mais dans tous les cas, on retrouvera toujours les éléments suivants :

  • Le collecteur d’échappement, qui s’occupe de recevoir les gaz directement émis par le moteur.
  • Le catalyseur ou pot catalytique, pièce maîtresse et obligatoire depuis 1997 qui permet de transformer les gaz d’échappement toxiques en dioxyde de carbone et en eau.
  • Le FAP (sur les voitures diesel), qui permet de bloquer les particules fines contenant du carbone.
  • Le silencieux avant ou pot de détente, qui permet de ralentir et de refroidir les gaz après la catalyse.
  • Le silencieux arrière ou pot d’échappement, qui permet de réduire au maximum les nuisances sonores avant la sortie des gaz.

Le principe

Le fonctionnement du système d’échappement débute à l’arrière du bloc moteur, à l’avant du véhicule. Le collecteur, rattaché à la culasse réceptionne les gaz d’échappement issus du moteur et transporte la chaleur vers l’arrière du véhicule afin d’amplifier l’oxydation des hydrocarbures non consommés et du monoxyde de carbone.

Les gaz d’échappement arrivent ensuite au niveau du pot catalytique, qui transforme les gaz toxiques en dioxyde de carbone et en vapeur d’eau grâce à l’aide des catalyseurs. Il élimine à lui seul plus de 90 % des gaz les plus nocifs.

Une fois la plupart des gaz toxiques éliminés, le silencieux prend le relais pour les entraîner à l’intérieur des chambres de résonance en vue de diminuer les bruits d’échappement. Ainsi, les gaz émanant du pot d’échappement sont bien moins toxiques et bruyants que ceux constatés à la sortie du moteur.

Les principales causes de dégradations

Comme toutes les pièces qui composent votre véhicule, le système d’échappement est lui aussi soumis à l’usure. En cause, la corrosion, les fortes montées en température et les chocs.

La corrosion peut être d’ordre interne (liée à des éléments internes au véhicule) ou externe (liée à des éléments extérieurs). La corrosion interne est principalement liée à la circulation en milieu urbain. En effet, lors de petits trajets, la condensation issue du démarrage n’est pas éliminée, le pot s’emplit alors d’une eau chargée d’acide qui attaque les parois internes entraînant la corrosion.

La corrosion externe quant à elle se produit lorsque l’enveloppe externe de l’échappement subit des projections d’eau, de boue et de sel entraînant une oxydation.

De-même, lorsque le moteur est en marche, le système d’échappement atteint des températures très élevées. Par exemple, en roulant à 130 km/h, la température intérieure peut monter jusqu’à 900°C. Cette différence de température entre l’échappement et l’air extérieur entraîne elle aussi une détérioration du système.

Enfin, comme toutes les pièces automobiles, l’échappement est soumis à des chocs lors de la circulation (nid-de-poule, dos-d’âne, trottoir), ce qui entraîne progressivement l’usure des différents organes.

Les principaux signaux de défaillance de la ligne d'échappement

  • Des bruits anormaux lorsque le moteur tourne
  • Des vibrations ou un bruit de claquement au niveau du plancher

  • Une perte de puissance

  • Des fumées noires

  • Une consommation excessive de carburant

Nos conseils d'expert pour entretenir votre ligne d'échappement

Pour éviter que votre ligne d’échappement ne se dégrade, nous vous conseillons fortement d’effectuer de longs trajets de manière régulière afin de favoriser la bonne évaporation de l’humidité.

Si votre voyant témoin « mini carburant » est allumé, évitez de rouler trop longtemps avec. En effet, l’irrégularité d’alimentation au niveau du moteur entraîne la détérioration du pot catalytique.

Protection des moteurs (38)

Polissage et Lustrage (6)

Pack nettoyage Intérieur (3)

Pack Nettoyage extérieur (9)

Pack Entretien (11)

Pack Brillance (2)

Neoclean (43)