Conseils d'expert

CONTRÔLE TECHNIQUE : LIRE ET COMPRENDRE MON PROCES-VERBAL

Vous venez de passer le contrôle technique de votre véhicule et à l’issue de ce dernier, le contrôleur vous a remis un procès-verbal vous résumant l’ensemble des résultats obtenus suite aux différents tests effectués. Toutefois vous vous demandez certainement quelles sont les informations contenues dans ce PV et comment les lire et les comprendre ? Nos experts vous délivrent quelques conseils. 

Quels sont les points contrôlés sur mon véhicule ?

Lors du contrôle technique, le contrôleur passe en revue plus de 133 points de contrôle, regroupés dans 9 catégories : 

  1. Identification du véhicule (conformité des plaques d’immatriculation, état général du véhicule, etc.) 
  2. Équipement de freinage (Disques de freins, efficacité de freinage, etc.) 
  3. Direction (état des amortisseurs, de la colonne de direction, ripage, etc.) 
  4. Visibilité (état du pare-brise, miroirs ou rétroviseurs, etc.) 
  5. Feux, dispositifs et équipements électriques (fonctionnement et hauteur des phares, des feux stop, etc.) 
  6. Essieux, roues, pneus, suspensions (état des pneumatiques, des jantes, rotules de suspension, etc.) 
  7. Châssis et accessoires du châssis (état du châssis, des garde-boues, des pare-chocs, etc.) 
  8. Nuisances sonores (émissions gazeuses, système de réduction du bruit, etc.) 
  9. Autre matériel (fonctionnement des ceintures de sécurité, système d’airbag, avertisseur sonore, etc.) 

Comprendre le procès-verbal d’un contrôle technique

Le procès-verbal permet de prouver qu’un véhicule a obtenu un contrôle technique favorable et qu’il est de fait, en mesure de rouler. Il est délivré en deux exemplaires et contient un certain nombre d’informations règlementaires et techniques.  

Les informations présentes au sein du procès-verbal respectent toujours la même structure.  

La partie gauche du document est réservée aux informations administratives :  

  • Information sur le centre de contrôle 
  • L’identité du technicien 
  • Informations figurant sur la carte grise du véhicule 
  • Le résultat du contrôle 

Sur la partie basse gauche se trouvent deux éléments essentiels : la vignette et le timbre.  

Le timbre est à apposer sur la carte grise et indique si le contrôle technique a été obtenu ainsi que la date limite de validité du contrôle. En fonction des résultats obtenus lors du contrôle technique, il existe 3 types de timbre :  

  • Le timbre A qui signifie que le contrôle est favorable. 
  • Le timbre S, qui indique un contrôle défavorable pour défaillances majeures. La contre-visite est alors obligatoire.  
  • Le timbre R, qui indique un contrôle défavorable pour défaillances critiques. La contre-visite est alors obligatoire dans un délai réduit. 

La vignette sera quant à elle, apposée sur la partie inférieure droite du pare-brise du véhicule. Elle indique la prochaine échéance 

La partie droite haute contient les éventuels défauts ou anomalies constatés par le contrôleur, en précisant si leurs corrections sont soumises à une contre-visite ou non. 

La partie droite basse récapitule les mesures effectuées ainsi que leurs résultats. Il s’agit le plus souvent des résultats des tests de freinage, de pollution, de réglage des feux, de suspension etc. 

À quoi sert le procès-verbal ?

Le PV vous sert en cas de contre-visite pour savoir quelles réparations sont à réaliser. Par ailleurs, le procès-verbal devra également être fourni en cas de vente du véhicule, celui-ci étant demandé pour la nouvelle carte grise.  

Comment faire en cas de perte du PV ? 

Vous pouvez demander une attestation au centre de contrôle technique où la visite a été réalisée (attention dans certains centres, l’attestation peut être payante). Elle devra contenir les informations suivantes : 

  • La date de la visite 
  • Le kilométrage lors de la visite 
  • Les numéros d’identification du PV 
  • Les résultats du contrôle technique 
  • La date de validité du contrôle technique 

Le contrôle complémentaire anti-pollution

Le contrôle complémentaire anti-pollution concerne uniquement les véhicules utilitaires de moins de 3,5 tonnes et de plus de 4 ans et vise à réduire l’impact sur l’environnement 

Il doit être effectué entre deux contrôles techniques (à partir du 11e mois suivant chaque visite technique périodique) à l’initiative du propriétaire. Vous trouverez la date limite du contrôle sur le procès-verbal de votre contrôle technique et sur votre vignette. 

Contrairement au contrôle technique périodique la visite ne porte que sur l’identification du véhicule, le contrôle des émissions polluantes et les témoins lumineux correspondants.  

A l’issue de la visite complémentaire 2 résultats sont possibles :  

  • Votre véhicule ne pollue pas : il sera alors mentionné sur le certificat d’immatriculation la date du prochain contrôle technique. 
  • Votre véhicule pollue : il sera alors inscrit sur le certificat d’immatriculation la date de la contre-visite complémentaire qui devra être effectuée dans les 2 mois.    

Related Posts

Laisser un commentaire